Eros : personne n'y échappe !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un grand hommage aux femmes

Message  DP le Dim 26 Oct - 20:32

Je ne suis pas un obsédé sexuel, mais un homme tranquille et normal. Pourtant je dois avouer que l'éros a toujours été une préoccupation sérieuse raisonnable pour moi. J'ai cherché à comprendre comment je fonctionne et comment les autres fonctionnent, pour prendre un maximum de plaisir, mais aussi pour en donner.
Lorsque je n'arrive pas à dormir, comme d'autres comptent les moutons, je me remémore toutes les maîtresses que j'ai eu le bonheur de connaître. Je dois d'ailleurs avouer que ma mémoire commence à être un peu défaillante, que les visages s'effacent un peu et que les noms m'échappent pour certaines.
Je n'ai jamais été un bourreau de coeurs, j'ai simplement été bienveillant pour toutes les occasions que j'ai pu avoir, une trentaine environ.
j'ai toujours été très fidèle à mes maîtresses, de telle sorte que par moment, plusieurs ont cohabitées. Enfin je veux dire qu'il y en a eu parfois simultanément plusieurs, ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes d'organisation.
Je suis très reconnaissant à toutes de m'avoir apporté leur tendresse et leur plus tendre intimité, sans compter les échanges intellectuels et profondément amicaux. Je revois avec plaisir certaines d'entre elles, bien que nos relations amoureuses ou simplement érotiques ne soient plus maintenant que de vieux et jolis souvenirs.
J'ai connu aussi quelques hommes, mais c'est là un registre complètement différents, où ne compte que le pur plaisir sexuel. Rien ne vaut la douceur, la gentillesse et le côté "maternel" des femmes à qui je rends le plus grand hommage. I love you

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

quel beau témoignage

Message  Martine le Mar 4 Nov - 13:51

Bravo DP, vous rendez un bel hommage au femmes, au plaisir et à la vie.
Ce n'est pas parce que nous sommes grands-parents que nous ne pourrions pas nous attarder sur ce qui a donné à nos existence beaucoup de satisfaction. Nombre d'entre nous affectent de ne plus se souvenir de leurs vertes années, comme s'il s'agissait de quelque chose de vulgaire et sans intéret. ils ont la mémoire courte. D'autant que je viens de lire dans une revue senior que nombre d'entre nous sont encore de joyeux lurons, il y a même des idylles et des relations qui se nouent dans les maisons de retraite (l'encadrement n'intervient que quand les pensionnaires ont des problèmes psychologiques) autrement ils sont libres de vivre comme ils veulent.
Vous dites avoir été fidèle a vos maitresses? Et à votre femme ?
Quant à votre expérience avec les hommes, je serais intéressée d'en savoir plus.

Martine

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 71
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  DP le Mar 11 Nov - 21:13

Je voulais surtout dire que j'ai toujours eu avec mes maîtresses une relation suivie, sincère, avec des sentiments constants et réels, ainsi qu'un grand respect.
En ce qui concerne ma femme, j'ai toujours eu la possibilité de ne jamais lui mentir autrement que par omission. Je n'ai jamais prétendu être parfait ni fidèle, et lui ai même toujours laissé entendre que je pourrais fort bien, si l'occasion s'en présentait lui être infidèle. Encore que je n'aime pas ce mot, car ma fidèlité est celle des sentiments. Vous pensez que si je respectais mes maîtresses, j'avais encore plus d'égard pour mon épouse. L'important est de ne jamais faire de mal. Je précise que j'aurais admis un comportement identique chez ma femme.
Sachez aussi que je n'ai jamais été aussi amoureux de ma femme que quand je l'ai trompé. J'espère avoir satisfait votre curiosité féminine...

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La relation avec soi-même

Message  Jacques le Mer 26 Nov - 20:21

Avant de s’interroger sur la relation avec l’autre, il faudrait d’abord s’interroger sur celle que l’on a avec soi-même. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette relation est souvent inexistante ou franchement problématique. Si l’on ne s’aime pas, si l’on ne s’accepte pas, la relation sera mauvaise conflictuelle, schizophrénique voire incompréhensible. Or, pour se comprendre, il faut tenter de se connaître et pour se connaître, il faut aussi en avoir envie. Or ce que l’on peut percevoir de soi-même n’est pas toujours encourageant : intelligence limitée, paresse, égoïsme, naïveté, apparence physique ingrate, ou pulsions inacceptables par la « norme sociale ».

Jacques

Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

relation,unité ou dualité

Message  Joguet le Lun 15 Déc - 14:17

Relation avec soi, c'est comme une infidelité: je suis moi et un jour, je me rencontre!
et oui,vite prendre un miroir et fermer les yeux. Ce que je vois ou plutot ce que je donne à voir: moi, et ce qui est bien caché, soi: Est-il possible que l'on revienne àl 'unité? fidèle à soi-même.
Est-il possible qu'un jour soi et moi (soit dans le même bateau)?.
Je, réconcilie soi et moi!
Je, en se réconciliant aves ces derniers va acepter d'être imparfait et il va comprendre qu'il est urgent de donner plus qu'il ne va prendre!
Alors, s'aimer, oui pourquoi pas, je préfererais que" bienveillance" envers soi fasse plus de place, plus propice à la tolérance envres l'autre .
Se retrouver, n'est pas facile, être fidèle non plus mais être en accord avec soi-même c'est le début de la paix et pourquoi pas du bonheur universel.

joguet
[b]

Joguet

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sexualité fatalité

Message  Mariane le Ven 26 Déc - 21:00

Il y a un sujet que vous n'avez jamais abordé, c'est l'inégalité de sexualité entre les hommes et les femmes. Les premiers peuvent donner libre cours à leurs envies, mis à part d'attraper des maladies honteuses, ils n'ont pas grand risque (voir la contribution de DP). Seuls les plus scrupuleux, mais ils ne sont pas légions, peuvent s'inquiéter des conséquences pour leur partenaires.

Pour les femmes, en revanche, "tomber" enceinte a longtemps été une malédiction. Avoir un enfant, c'est merveilleux, deux c'est un cadeau du ciel, trois ça devient plus dur, quatre c'est la galère, au delà c'est une malédiction qui risquait d'arriver chaque année par le passé, lorsque les moyens contraceptifs étaient ignorés. Il y avait des familles de 18 enfants ! Heureusement beaucoup d'entre eux mouraient ce qui limitait la malédiction, sauf quand les femmes mouraient en couche.

Aujourd'hui la pillule a libéré la femme de son esclage de procréation (accessoirement l'avortement). Les grossesses ne sont plus subies mais voulues. Elles sont largement le fruit du pur plaisir. C'est une incomparable liberté intellectuelle, c'est une jouissance nouvelle, un pouvoir érotique qui ouvre tout grand l'éventail des plaisirs du sexe. Pour la vie quotidienne des femmes et des couples, c'est là une véritable révolution : le sexe vraiment libéré devient un jeu avec, au gré de nos fantasmes, des fantaisies innombrables.

Mariane
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  DP le Sam 3 Jan - 20:09

Je n'ai pas répondu à la curiosité de Martine à propos de mes expériences avec les hommes car je pense qu'il n'y a pas grand chose à en dire.
Dans ma jeunesse l'homosexualité était encore un grave péché, auquel je ne me serai jamais laissé allé. Je n'avais d'ailleurs pas de goût particulier pour la chose. Sans doute trouvais-je beaux certains hommes, mais incomparablement moins que la plupart des femmes dont le charme et la douceur me plaisaient infiniment plus.
C'est vers la cinquantaine que j'ai connu ma première expérience, et que j'ai découvert qu'il pouvait y avoir une autre source de plaisir très complémentaire. C'est la libération des moeurs qui m'a incité à persévérer. Il est désormais très facile de faire des rencontres par internet.
Je pense que la bisexualité est une chance, car elle permet de renouveler ses fantasmes, et de braver délicieusement certains interdits.
Bien entendu en tant que grand père, je mène une vie assez ordonnée, parfaitement normale, harmonieuse et épanouie. Vous voyez il n'y a là rien d'extraordinaire.

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Tout le monde ne partage pas votre avis

Message  MFB le Dim 3 Mai - 15:17

En ce qui concerne la maternité, n'en déplaise à Marianne, certaines femmes la vivent très bien et remercie Dieu pour toutes les naissances qu'il leur donne car donner la vie est le plus beau et le plus sacré des présents !

MFB
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Mariane le Ven 8 Mai - 12:31

MFB, personne n'a jamais empêché ceux qui le souhaitent d'avoir autant d'enfants qu'ils le désirent, et en remercient le bon dieu de leur faire de si fréquents cadeaux... le problème c'est que beaucoup de gens essaient d'imposer aux autres leurs croyances et les dogmes qu'ils revendiquent, en oubliant que les autres puissent avoir d'autre aspiration que de produire des gosses. je vous ferai remarquer :
- que ce n'est pas le bon dieu qui vous engrosse mais les conséquences d'une copulation avec un géniteur. Le bon dieu n'a donc pas plus à voir dans les naissances des humains que dans celles des lapins.
- le sujet dont les internautes discutent ici est l'EROS et non la procréation, dites-nous au moins si vos enfants sont les enfants de l'amour ?

Mariane
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Martine le Ven 15 Mai - 17:31

MFB et Marianne, ne vous disputez pas... chacun devrait être libre de faire ce qu'il veut. Il y a juste un question que je me pose : à quoi ça sert de faire des gosses au-delà du bonheur d'assurer sa descendance. En avoir 2 ou 3 ça me semble formidable . Mais pour quoi plus ? La population mondiale a augmenté de manière stupide. Nous étions je crois 1 milliard d'humains au début du siècle et maintenant 7 milliards. Pour quoi faire ? Surtout si l'on sait que la moitié de l'humanité vit en dessous du seuil de pauvreté et crève de faim.
Bon... mais là n'est pas le sujet... parlons plutôt d'Eros !
Je vois que la discussion n'a pas énormément avancé. Je note surtout la contribution de MG sur la bisexualité, sujet dont on parle de plus en plus car il y a moins de tabous.
Dans ma jeunesse l'homosexualité était considéré comme une maladie honteuse. Il y a eu quelques progrès notables c'est devenue une pratique presque acceptable. Bien que la plupart des gens qu'on interroge sur le sujet préfère que leurs enfants soient "normaux", c'est-à- dire hétérosexuels pour avoir plus de chance d'être heureux dans la vie.

Martine

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 71
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Homosexualité... maladie mentale

Message  Joce le Dim 17 Mai - 22:59

Il faut savoir que l'homosexualité était encore considérée il y a peu en France comme une maladie mentale ! De même que la transsexualité. Nous n'avons donc pas à pavoiser.
C'est certes plus évolué qu'en Arabie Saoudite où c'est encore passible de la peine de mort ! Bien sûr me direz-vous c'est l'archétype du pays le plus attardé, malgré son fric, à cause de l'islam rigoureux (religion la plus con, comme chacun sait).
Heureusement dans les pays civilisés on commence à pouvoir assumer le comportement que nous dicte nos hormones et qui n'est pas toujours en rapport avec ce que devrait être notre conditionnement social.
Moi j'ai toujours considéré l'homosexualité avec une certaine compassion, voir avec de la tendresse. Ce n'est généralement pas un choix délibéré...

Joce

Messages : 37
Date d'inscription : 24/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Des tabous qui tombent...

Message  Martine le Ven 26 Juin - 11:22

En matière de mœurs nous sommes directement tributaires des coutumes du moment. Pensez que pendant des siècles les gens ont trouvé "normal" le mariage de raison, souvent la jeune fille n'avait jamais vu son futur mari.
C'est aujourd'hui impensable (sauf dans les pays arriérés dans lesquels la pratique est encore courante).
De nos jours s'exprime le "droit" au plaisir et à l'individualisme, d'où il découle divers comportements plus ou moins nouveaux, l'homosexualité en fait partie. Que notre nouveau ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, soit homosexuel déclaré a une portée symbolique.
J'aime beaucoup de que dit DP :
"Je pense que la bisexualité est une chance, car elle permet de renouveler ses fantasmes, et de braver délicieusement certains interdits". J'aimerais qu'il nous en dise plus...

Martine

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 71
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Tonie le Dim 28 Juin - 16:04

Intéressant sujet, mais que penser des vieux homos?

Tonie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

il n'y a pas d'âge pour bien faire...

Message  Joce le Ven 10 Juil - 16:00

Je ne comprends pas le sens de votre question. On ne peut rien en penser de plus ou de moins que les vieux hétéros. Pour beaucoup de gens les relations sexuelles entre seniors n'existent pas car on n'en parle pas ou peu, c'est encore tabou. Pourtant, nous qui sommes arrivés à ce bel âge de la vie nous savons mieux que personne quelle douceur, quel délice il y a à s'adonner au petit jeu de la bête à deux dos avec les innombrables fantaisies qu'on peut inventer avec un peu d'imagination et un certain goût pour la fantaisie et la transgression.

Joce

Messages : 37
Date d'inscription : 24/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la sexualité des personnes âgées

Message  Tonie le Sam 25 Juil - 9:37

Vous avez assez bien répondu à ma question. Il y a encore des tabous à propos de la sexualité des personnes âgées (et des handicapés). Elle est encore jugée indécente, voire anormale par la grand majorité des gens qui ne sont pas concernés.
J'ai entendu dire que dans les maisons de retraites, la sexualité était quasi interdite, sauf pour les couples mariés. Pour les autres elle ne pouvait exister exceptionnellement lorsqu'il y a du personnel intelligent et bienveillant... C'est pourquoi, je me posais la question sur les vieux homosexuels qui ont aussi droit à la sexualité et à la tendresse.

Tonie
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qu'est-ce qu'une personne âgée ?

Message  Jacques le Dim 2 Aoû - 17:25

C'est une question que l'on se pose quand on dépasse la soixantaine et que les jeunes nous paraissent de plus en plus jeunes... et les vieux de moins en moins vieux.
Tant qu'on est en pleine forme physique et intellectuelle, la question de la sexualité ne devrait pas poser de problèmes moraux. D'autant qu'un homme ou une femme de 60 ans aujourd'hui correspondent à 15 ans de moins par rapport à une ou deux générations précédentes, or avoir une sexualité à 45 ans n'avait rien d'indécent.
Il faut laisser faire la nature qui, reconnaissons-le est assez bien faite : les besoins de sexualité diminuent progressivement avec l'âge pour disparaitre paisiblement et se transformer en simple échange de tendresse.
Le seul problème vient de ceux qui ne pourraient pas renoncer et qui en deviendraient frustrés et malheureux... on ne peut pas être et avoir été, et le viagra n'y peut pas grand'chose... Sad

Jacques

Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  DP le Lun 10 Aoû - 22:13

Oui les besoins diminuent... mais moins vite que les envies. Ne méprisez pas l'apport du Viagra et autres substances du genre. Elles permettent justement à des hommes connaissant encore de vives envies d'être en mesure de les assumer. Je suis personnellement bi-sexuel et si mes rapports avec mon épouse sont à peu près satisfaisants, ceux avec les hommes étaient catastrophiques surtout lorsqu'il faut mettre un préservatif (ce qui est un principe absolu à ne pas déroger même quand on sait qu'on ne fait courir aucun risque).
Sans doute mon cas est-il marginal et beaucoup penseront qu'il y a un âge où il faut s'abstenir quitte à être frustré. Je pense au contraire que tant qu'on a des envies et des partenaires à satisfaire, ce qui est mon cas, c'est une chance inespérée.

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Gence le Ven 28 Aoû - 17:21

Vous avez raison: quand on aime on a toujours 20 ans

Gence
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  DP le Ven 4 Sep - 12:55

Il est vrai que l'âge ne compte pas en matière de désirs. On peut tout aussi bien être amoureux à 20 ans qu'à 60 car l'amour est une sorte de folie passagère qui n'obéit pas à la logique. Cependant quand on se regarde dans une glace, on devient plus raisonnable dans le choix des partenaires car il y a du ridicule à ne pas respecter une harmonie dans les âges.
Les vieux beaux qui croient séduire des petites jeunes sont de magnifiques cocus en puissance (parler d'impuissance serait parfois plus juste...). C'est une inconséquence de leur part que généralement ils paient comptant.

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  MFB le Sam 19 Sep - 17:37

Ne croyez pas que les gens soient si raisonnables. Beaucoup n'ont pas même le sens du ridicule quand aux bonnes manières... vous posez des questions que n'ont pas besoin de se poser les gens normaux mariés et fidèles.

MFB
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  DP le Dim 4 Oct - 17:43

Vous faites allusions aux "gens normaux mariés et fidèles"...
Vous semblez ne plus être dans le coup : les gens normaux se marient de moins en moins et quant à être fidèles, je ne crois pas que ce soit la norme.
La norme aujourd'hui est d'être de plus en plus libre et d'évier les contraintes inutiles. Par ex pourquoi se marier si l'on sait que 50% des couples vont divorcer ?
En ce qui concerne la fidélité, elle n'est pas toujours une bonne chose. Si l'on est fidèle simplement pour être tranquille et qu'on n'a aucune envie d'aller voir si l'herbe n'est pas plus verte dans le champ de la voisine, pourquoi pas. Mais si ça crée des frustrations, il vaut mieux succomber à la tentation. Par expéreince, je peux affirmer n'avoir jamais autant aimé mon épouse que quand il m'est arrivé de la tromper.
Un minimum de prudence et de précaution sont cependant nécessaire pour ne pas faire de peine.. "péché caché est à moitié pardonné".

DP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Blanche le Lun 16 Nov - 19:00

Au moins DP ,vous avez le mérite de la franchise, sachez cependant que les hommes et les femmes ne fonctionnent pas tout à fait pareil. il est vrai qu'avec la libération des moeurs beaucoup de choses sont permises. je crois même que les personnes autour de la cinquantainte (je la dépasse un peu...) sont plus libéré que les plus jeunes qui restent un peu fleur bleu. Nous sommes la génération des soixante huitards qui, après une jeunesse plutôt contrainte ont découvert qu'on pouvait être libre.
Reste que tout ceci est intime nous ne mettons pas sur la place publique nos fraques... même si nous sommes couvert par la discrétion des noms que l'on emprunte, bien sûr je ne m'appelle pas Blanche, ce que je regrette car c'est un joli nom.

Blanche
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Martine le Lun 8 Mar - 20:40

DP vous nous manquez, revenez vers nous.
J'apprécie votre franchise et il est intéressant pour une femme de connaître l'envers du décor : le monde intime et personnel des pensées des hommes. Quoi qu'on en dise, nous ne les connaissons pas toujours si bien que nous aimerions le faire croire (et inversement bien sûr).
Beaucoup de problèmes de couples, de lassitude, d'usure pourraient être résolu si nous pouvions mieux nous comprendre. Il est probable que nous vivions tous à peu près les mêmes problèmes et la solution des uns peut sans doute aider les autres...

Martine

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 71
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une émission qui devrait vous intéresser !

Message  Françoise le Mar 13 Juil - 12:40

Je voulais signaler au forum que ce soir sur Arte, une émission pourrait intéresser les soit-disant séniors :
"Vieillir et jouir sans rougir"
Plaisir entre deux âges
Puis, à 21H30 :
Toujours actives : la vie intime des femmes de plus de 65 ans
Françoise I love you

Françoise

Messages : 4
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

belle émission

Message  jeanne le Dim 18 Juil - 11:29

Merci pour l'info.
J'ai regardé l'émission. Au début j'étais un peu surprise et je dirais même choquée car c'est inhabituel de voir des personnes du 3è âge dirent qu'elles ont besoin et envie de sexe.
Si certaines, comme ces femmes américaines étaient un peu caricaturales, en revanche, une belle femme mûre s'exprimée avec beaucoup de tact et de sensibilité expliquant combien elle aurait aimée être encore désirable dans le regard des hommes.
C'est une question d'usage, plus l'on parlera de la sexualité des séniors et plus elle sera acceptée. Il y a déjà eu des progrès énormes. Avant on ne parlait pas DU TOUT de sexualité, ce qui est maintenant banal pour les adultes.
Moi j'ai besoin de sexe autant que de tendresse, je crois avoir la chance d'avoir les deux, ce qu'il ma manque, c'est la fantaisie, et même peut-être l'interdit, la séduction... la routine tue la sexualité.
Pour autant je n'ose pas parler de mes fantasmes

jeanne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eros : personne n'y échappe !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum