Solidarité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solidarité

Message  JEN le Mar 27 Mai - 19:05

J'ai assisté dernièrement à une brillante conférence sur l'exclusion, et je pensais jusqu'alors que celle-ci était surtout économique. J'ai appris que notre société moderne fabrique de nombreuses sortes d'exclusion. Pour ne citer que les plus courantes :
- exclus du travail : chômeurs, personne non qualifiées. 2 millions officiels, en fait plutôt 3 n'ont pas un vrai travail.
- travailleurs pauvres : ils ont un travail mais leurs revenus sont insuffisants. Ils sont 1,3 millions (la norme les définissant est de recevoir moins de 1/2 smic.
- exclus du logement : 500 000 personnes et 2,5 millions en logement précaire
- exclus de l'école : 1 million de jeunes
- émigrés en mal d'intégration : 4 à 5 millions
- femmes et enfants : suite à divorces (les divorces étaient de 10 % en 1970 s'élèvent maintenant à 45 %)
- exclusion par l'illétrisme : environ 2 millions
- handicapés : 3,7 millions

Pour l'Egpe qui s'intéresse à plusieurs catégories de ces exclus, ces chiffres sont surprenants, navrants, dans un pays (encore) riche comme la France.

Certains diront : "c'est à l'état de s'occuper des exclus", d'autres disent que "c'est à la société", on prétend aussi que "ce sont les associations qui pourraient les aider", qu'il faut faire ce qu'on peut autour de soi... on dit aussi beaucoup de choses moins aimables lorsqu'on est raciste, indifférent, ou simplement stupide...

Dans les sociétés traditionnelles, même pauvres, il n'y a pas d'exclus. Ils sont pris en charge par la collectivité. Pourquoi, paradoxalement dans les pays riches, on fabrique des exclus ?

Nous, les seniors, observateur compatissant de la souffrance de nos semblables, pouvons aborder un tel débat avec suffisamment d'apaisement pour ne pas sombrer dans des querelles politiques ou partisanes. Qu'en pensez-vous ?
avatar
JEN

Messages : 90
Date d'inscription : 25/04/2008
Age : 70
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solidarité

Message  Martine le Sam 19 Juil - 17:00

Vous posez là un vrai problème. Est-ce que nous ne marchons pas sur la tête ? Est-ce que nos sociétés occidentales produisent vraiment du bonheur ? Est-ce d'ailleurs une finalité ? N'y a-t-il pas un décalage entre nos mentalités archaïques et nos moyens techniques considérables ?

Martine

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2008
Age : 71
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mentalités archaïques... hélas

Message  JEN le Dim 20 Juil - 23:12

Le terme "mentalités archaïques" me semble assez justifié.
La plupart des gens sont habitués à la bêtise ambiante, à l'intolérance, à l'égoïsme, aux guerres, à l'obscurantisme des religieux (de tous bords), à la suffisance des puissants, à la dictature stupide du marché et de modèles économiques suicidaires...

Devant un tel gachi de moyens qui pourraient être mis au service de l'humanité, on peut douter que la solidarité n'attire que quelques utopistes, et qu'il ne vaudrait pas mieux laisser crever les gens qui créent leur propre malheur... (désolé, je ne devrais pas dire ça...)

Pensez qu'au XXi ème siècle, la plupart des grands pays ont leurs budgets pénalisés par des stocks d'armes considérables, ne serait-ce que pour se mettre à l'abri "d'état voyous" parmi lesquels de nombreux pays où l'islam le plus obscurantiste galvanise des populations aussi fanatisées qu'attardées. Je crois à cet égard que l'Islam et ses débordements les plus stupides (par ex. Al Kahida) constituent non seulement un crime contre l'intelligence, mais surtout un frein au développement d'une morale laïque vertueuse susceptible de promouvoir une solidarité bien organisée que la technique nous autorise.

Maintenant, est-ce que nos sociétés occidentales produisent du bonheur... rien n'est moins sûr, mais je ne m'étendrai pas sur ce sujet traité par ailleurs.
avatar
JEN

Messages : 90
Date d'inscription : 25/04/2008
Age : 70
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

exclusions

Message  sonjalin le Lun 21 Juil - 9:21

"Nous, les seniors, observateur compatissant de la souffrance de nos semblables, pouvons aborder un tel débat avec suffisamment d'apaisement pour ne pas sombrer dans des querelles politiques ou partisanes. Qu'en pensez-vous ?"

1. pas si optimiste que çà: je ne suis pas sûre que les seniors soient plus compatissants que les autres pour la souffrance de leurs semblables....j'entends très souvent des réflexions du genre: ils l'ont bien mérité....ils n'avaient qu'à étudier, travailler, rester chez eux, etc... autres billevesées ..."yaca"..! et lorsque les gens sont malades, on confie à l'hôpital le soin de s'occuper d'eux...lorsqu'ils sont vieux et incapables de survivre seuls, on les place dans des maisons de retraite mouroirs, où on s'en "débarasse"... avec les meilleures idées du monde...où tout le pouvoir est aux médecins, pharmaciens... et à la direction de l'établissement...

je trouve souvent des jeunes beaucoup plus réalistes et réactifs dans ce domaine, et tant mieux:
que faire contre ces faits de société?
société actuelle occidentale d'abord industrielle, maintenant de services, qui préfèrent les machines et les animaux de compagnie aux hommes, et dans laquelle l'argent est roi...nous dépendons beaucoup de ces multinationales qui ne cherchent qu'à faire fructifier le capital, sans se référer à aucune base de travail ni d'investissement sur l'avenir... ces gros groupes gouvernent de plus en plus nos médias, et favorisent d'une part la peur grandissante, qui favorise la mise en fiches de toute une population qui le réclame...d'autre part les "jeux du cirque" que sont les sports télévisés qui occupent plus de la moitié par exemple du "midi libre" chaque jour, sans compter le numéro spécial sport de fin de semaine...lavage de cerveau organisé...

2. optimiste quand même: la mondialisation est de fait, par l'économie et par internet, par la rapidité de la transmission des informations.
certains, jeunes et vieux, pensent à modifier nos critères d'avenir: ne pas s'accrocher à nos habitudes, lutter contre le gaspillage énergétique et autre, lutter pour la préservation de la nature, pour la préservation de l'Homme, et pour cela se serrer les coudes:
associations multiples d'entr'aide, les Etats ne sont pas encore prêts à soutenir ces mouvements sporadiques, quoique par le biais des subventions aux associations, ils y participent...
il faudrait changer l'idéologie:
mieux vivre, est-ce entasser des biens, des richesses? est-ce réfléchir pour l'avenir de nos enfants et petits-enfants? est-ce leur transmettre le maximum de connaissances, la connaissance étant la base du choix, donc de la liberté de pensée et d'action.
n'est-ce pas cette notion de propriété individuelle, attachée aux droits de l'homme occidental, qui corrompt notre société? lorsque très peu possèdent la majorité des richesses, pendant que la majorité n'a rien ou presque?
les Indiens disaient: la Terre nous est prêtée pour nos enfants, nous devons la préserver, la Terre est à tous, et tous doivent profiter de ses richesses...pas de propriété individuelle, priorité au groupe humain...
Même genre de réflexions chez les Africains animistes...

les occidentaux disent que sans propriété individuelle, l'Homme n'a pas envie de faire des efforts pour améliorer la culture, l'industrie, etc...
l'Homme occidental privilégie la propriété, la richesse matérielle, tant pis si c'est au détriment des autres hommes, égoïsme lié à un individualisme exacerbé...aucune modestie, nous jouons à l'apprenti sorcier...
à quoi sert cette masse stupéfiante d'armes capables de détruire 10 fois la Terre? pourquoi a-t-on dépensé tout cet argent et continue-t-on à le faire? pour le bien de quelques uns que cela enrichit? pourquoi privilégier la guerre à la paix?
qu'on ne me dise pas que nous sommes en paix, en France, certes, en Europe, encore, mais nous allons faire la guerre chez nos voisins...nos soldts meurent toujours...il faut bien expérimenter les nouvelles armes? ou bien la haine est-elle le seul mobile?
est-ce du à la surpopulation de la Terre? favorisée par la médecine moderne, qui fait vivre de nombreux malades? je jette un pavé dans la mare? je n'ai pas de réponse...je n'ai que des questions...

ce qui me console est l'explosion des cafés-philo, réunions dites philosophiques, où chacun amène ses idées, et dans lesquels la confrontation est très intéressante, susceptible de modifier les points de vue, de faire jaillir de nouvelles idées...
la politique écoeure beaucoup, mais ces réunions informelles sont le prémice d'un nouvel intérêt de chacun pour les autres... évolution favorable à l'humanité?

je crois que chacun peut essayer d'agir dans les associations, de penser dans les divers lieux d'échange... et garder quand même l'espoir que nos enfants et petits-enfants pourront vivre sur une Terre plus équilibrée...essayer d'agir sur les politiques...

une longue dissertation oscillant entre pessimisme et optimisme...

sonjalin
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue au club...

Message  JEN le Mar 22 Juil - 15:55

Sonjalin, je découvre avec un vif plaisir votre contribution, c'est un grand honneur de vous avoir parmi nous, sachant votre générosité et votre dynamisme...

Vous semblez dire que la propriété privée tend à corrompre nos sociétés. Je crois hélas que c'est plus compliqué que ça. Je pense, en effet que ce n'est pas la propriété qui est en cause, c'est surtout les pouvoirs qu'elle donne. Il n'y a cependant pas besoin de propriété pour détenir un pouvoir et en abuser. Examinez tous les systèmes communistes qui se sont mis en place au cours du XX ème siècle, tous ont systématiquement abouti à la dictature d'une oligarchie, ou d'une nomenclatura dont les pouvoirs étaient sans limite. Pas un des pays qui en ont fait l'expérience n'y a échappé, bien que l'idée du communisme fut en elle-même parfaitement louable.

Les humains étant ce qu'ils sont, ils n'agissent jamais sans intérêt. (ceci est bien expliqué par Henri Labori - trop méconnu et sous-estimé à mon avis). Leur motivation est toujours d'accroitre leur "territoire gratifiant", c'est à dire, le pouvoir qu'ils ont sur les hommes et les choses. La propriété privée en fait partie, lorsqu'elle est trop inégalitaire, elle peut être choquante. Cependant c'est elle qui justifie largement l'inititative et l'effort. Or sans intitiative et sans effort, il n'y a pas de création de richesse, donc pas de sécurité alimentaire, ou médicale, pas de confort, pas d'éducation publique...

Pour que nos semblables commencent à être désintéressés, il leur faudrait une vertu civique qui ne peut s'acquérir que par la connaissance et l'éducation, qui induisent le respect d'autrui, de l'environnement... et rendent inutile une course effreinée aux biens et à la puissance matérielle.

C'est cependant là où tout se complique : comment mieux redistribuer les richesses crées, comment éviter les abus, dévastations, favoriser le bonheur de tous... that is the question.
avatar
JEN

Messages : 90
Date d'inscription : 25/04/2008
Age : 70
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

il y a des raisons d'espérer

Message  Joce le Mer 23 Juil - 16:02

Oui Sonjalin, il y a des raisons d'espérer. Pas sur une courte période, mais sur le long terme c'est très probable. Beaucoup des traitements les plus inhumains, qui étaient parfaitement courants, ont disparu (sauf exception rare et déplorables). Par exemple : l'esclavage, le viol et le pillage par les soldats, la torture "officielle", les voleurs de grands chemins. Il y a aussi un net recul du racisme (au temps de Christophe Colomb, on se demandait si les indiens avaient une âme). Les femmes, qui étaient considérées comme des bêtes de somme sont de plus en plus respectée. Les criminels de guerre sont arrêtés et jugés. Des instances internationales se mettent en place pour régler ou anticiper des conflits... Je suis pas une spécialiste, et je mesure la lenteur des améliorations.

Joce

Messages : 37
Date d'inscription : 24/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Solidarité

Message  MF le Mar 2 Sep - 16:38

Pas simples les questions posées par Sonjaline.
Il a cependant 2 manières de voir les choses :
- l'une est théorique : ce peut être le débat d'idées généreuses et altruistes.
- l'autre pratique : essayer d'apporter autour de soi le réconfort.

Les 2 approches sont nécessaires et complémentaires, sauf que tout le monde peut apporter le réconfort autour de soi et peu d'entre nous ont la possibilité d'apporter des idées nouvelles et utiles qui aient un portée internationale. Quand à changer les mentalités...

Mais les petites actions, font les grandes tendances, comme les petits ruisseaux font les grandes rivières...

MF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Veau d'or ... pas mort !!

Message  Cécile le Mar 2 Sep - 22:33

Concernant la solidarité ... il paraît que les Masaïs ne laissaient personne mourir de faim parce qu'ils considéraient que chacun(e), à sa façon, apportait quelque chose au groupe. Je ne sais si c'est vrai, mais ça me semble possible et, quoi qu'il en soit, ça me semble frappé au coin du bon sens, comme on dit ...
Je parle à l'imparfait parce que je n'ose vérifier ce que deviennent les Masaï dans la "mondialisation" ou, pour mieux dire, l'occidentalisation du monde, qui standardise et acculture les peuples aussi efficacement et plus insidieusement que ne l'a fait la colonisation. C'est bien ce qui est effrayant : nous sommes suffisamment stupides et arrogants pour nous empêcher nous-même d'aller recueillir les bonnes idées des autres en les anéantissant.
Quant à l'exclusion, qui, en effet, est protéiforme, comme le mettait en avant l'association atd-quart monde après la guerre, ou Victor Hugo à l'époque de l'industrialisation, j'ai une sorte de théorie, réduite encore à l'état d'intuition, à creuser : faire de l'argent le seul moyen d'accéder à tout et empêcher simultanément certains d'accéder à l'argent, revient à les sacrifier, et j'emploie ce terme dans son sens fort d'origine (sacer, en latin, a donné sacré aussi bien que sacrifice) : on désigne collectivement et inconsciemment des boucs émissaires, des victimes expiatoires au "dieu dollar", pour reprendre l'expression qu'employait Balzac dans les années 1830, pour apaiser ce dieu dont on craint la colère, cette "colère" se manifestant par la crise économique, que l'on dévie et concentre sur quelques-uns, donc, de peur qu'elle ne nous touche tous.
...Qui a parlé de "mentalités archaïques" ??
Je serais très intéressée si l'un(e) d'entre vous pouvait m'aider à creuser cette intuition ...

Cécile
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les seniors peuvent contribuer à la solidarité

Message  Jean le Lun 11 Jan - 12:09

Pour échapper à une forte amende en 2010, la plupart des branches professionnelles et des entreprises ont conclu des accords en faveur du maintien dans l’emploi des seniors. Mais que peut-on vraiment attendre de ces engagements ?

Aujourd’hui, plus de 60 % des 55/64 ans sont absents du marché du travail ! À qui la faute ? Aux entreprises qui ont pris l’habitude, depuis les années 80, de pousser vers la sortie les plus de 55 ans … Mais aussi aux salariés désireux de prendre, le plus tôt possible, une retraite jugée bien méritée.

• Sous la menace d’une pénalité
Du nouveau concernant l'emploi des séniors pour contribuer à l'équilibre des caisses de retraites, d'assurances maladie...

Pour inverser la tendance, la loi impose aux entreprises de plus de cinquante salariés d’être couvertes par un accord ou un plan d’action (à l’initiative de l’employeur) en faveur des salariés âgés d’ici le 31 janvier 2010 (date limite de dépôt de l’accord à la Direction départementale du travail).

Passé ce délai, elles devront s’acquitter d’une pénalité correspondant à 1% de leur masse salariale. Cette "taxe senior" est affectée à la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse).

Les entreprises de moins de 300 salariés, non couvertes par un accord de branche, ont obtenu trois mois de délai supplémentaire pour négocier. Elles ont donc jusqu’au 30 avril 2010 pour déposer leur accord.

Jean
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Solidarité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum