Exil douloureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exil douloureux

Message  salgen le Lun 13 Oct - 18:40

Un ami m’a fait découvir votre chaleureuse association et m’encourage à m’adresser à vous sur ce forum.

Voilà mon problème : ma fille Salomée (10 ans) est née d'une précédente union. Il y a 5 ans, nous sommes venues nous installer aux USA avec mon époux. Salomée contactait régulièrement son père, mais celui-ci, procédurier depuis notre séparation 3 ans plus tôt, n'initiait jamais le contact et s'y refusait tandis que (je l'apprendrai plus tard) il montait un dossier devant les tribunaux français pour enlèvement d'enfant, prétendant devant les autorités françaises qu'il ne savait pas ou se trouvait notre fille. En janvier 2004, après 10 mois de vie aux USA, Salomée a dû rentrer de force avec son père en France. Depuis son départ, je me suis battue pour que les tribunaux écoutent Salomée qui est malheureuse dans sa famille paternelle... Mais rien à faire, malgré le discours de Salomée devant les juges, nous faisons face a un système fermé ou les expertises psychologiques se contredisent et finissent toujours par reprendre le discours du père malgré la souffrance évidente de Salomée.

Certains bénévoles de votre association ont sans doute eu a connaître, que ce soit en tant que parent ou grands-parents, des circonstances analogues à la douloureuse situation dans laquelle je suis et qui me désespère. Je les remercie par avance de leurs conseils (juridiques ou psychologiques) et du soutient affectif qu’ils pourront m’apporter.

salgen

Messages : 2
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exil douloureux

Message  secrétariat le Mar 14 Oct - 12:17

Nous vous remercions pour la confiance que vous mettez en notre association dont la vocation a toujours été d'apporter autant que possible une écoute et une aide psychologique aux personnes en difficulté affective suite la rupture du lien familial.
D'après ce que vous nous indiquez, et avant d'aborder le fonds de votre problème, vous nous signalez que votre fille est malheureuse dans sa famille paternelle. Pouvez-vous nous donner quelques précisions pour que nous puissions nous faire une opinion plus précise de la situation ?

secrétariat

Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exil douloureux

Message  salgen le Mar 14 Oct - 16:29

Il y a 2 ans, Salomée a choisi d'être représentée et la Cour lui a accordé son propre avocat. Cette dernière a évoqué la souffrance de Salomée auprès de son père, la coupure que celui-ci infligeait entre Salomée et moi (refus de la laisser m'appeler ou de prendre mes appels, interdiction de m'évoquer au prix d'isolement ou de gifles, confiscation de son journal intime et de ses poèmes sous le prétexte que je pourrais donner au juge ses écrits, Salomée fut aussi interdite de parler Anglais pour une longue période, sans parler du choix restrictif du père concernant les lectures de Salomee...), la juge de la 7eme chambre du tribunal de Pontoise prévint le père de Salomee qu'elle pensait que notre fille avait besoin de rentrer avec moi mais son verdict fut tout autre, s'appuyant sur une expertise psychologique dont les conclusions contredisaient totalement l'analyse clinique...
Après que la Cour d'appel de Versailles ait non seulement confirmé le droit de garde du père, elle m'a aussi retiré l'autorité parentale qui m'avait été rendue précédemment.
Comme nous en avions alerté la Cour, le père de Salomée a de nouveau coupé le contact entre ma fille et moi et je n'ai reçu d'elle que 3 appels de moins de 10 minutes en 73 jours. La Principale de l'école refuse de me recevoir, je suis présentée comme une kidnappeuse d'enfant. J'ai su que le père de Salomee l'avait inscrite à son nom a l'école (Salomee porte mon nom depuis sa naissance) et lui arrachait puis faisait recopier toutes les pages ou elle refusait d'écrire le nom de famille de son père. Elle s'est de nouveau fait gifler en demandant à me contacter. Elle est entrée en contact avec l'assistante sociale du collège et a été intimidée afin de ne pas y retourner mais elle a apparemment brave l'interdiction.

salgen

Messages : 2
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les enfants pris en otages...

Message  secrétariat le Mer 15 Oct - 19:51

Le cas que vous nous décrivez est assez courant mais fort douloureux.
Il y d'un côté les désirs légitimes mais incompatibles des parents, les lois et la jurisprudence, et l'intérêt de l'enfant.
Le travail des juges est très difficile, ils ne peuvent satisfaire des parties inconciliables, leur vocation est d'abord d'appliquer la loi, même si cette application peut avoir des conséquences iniques.
Ceci est compliqué par le fait que, comme vous le déplorez, les jugements sont largement fondés sur des expertises qui, dans votre cas semblent contradictoires. Sachez qu'il y a de bons experts et de mauvais.
Quelle a été précisément leur mission et quelles ont été leurs conclusions ?

secrétariat

Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exil douloureux

Message  JEN le Ven 31 Oct - 13:23

Madame,
La visite que vous nous avez faite avec votre fille, ainsi que vos mails nous ont convaincus de la rigueur de vos propos. Nous avons été impressionnés par la maturité de Salomée et sa détermination à retourner vivre auprès de vous. Notre association avec son service "écoute et échange" ne peut hélas mieux vous aider car elle a pour vocation d'apporter à ceux qui nous sollicitent, un réconfort moral et des conseils pratiques pour régler leurs conflits familiaux.

En ce qui vous concerne, il n'est pas surprenant que la justice aie d'abord tenu compte du problème de l'éloignement qui a prévalu sur toute autre considération. La raison nous semble que le bien de l'enfant n'a pu être apprécié faute d'éléments. D'une part votre fille était trop jeune pour que son avis soit retenu, quand les procédures ont commencé. La justice a donc dû se prononcer sur un contentieux entre adultes. Une enfant ne pouvant être partagée en deux, le plateau de la balance à pesé d'un côté qui vous a été défavorable.

Sachez cependant que les circonstances ont changé :
1- votre fille montre désormais un discernement surprenant pour une enfant de son âge. Le fait qu'elle ait un an d'avance et qu'elle soit 2e de sa classe, en sont un indice, mais sa capacité de raisonner est étonnante et correspond largement à celle d'une adolescente. Sa réflexion pour relativiser ses excellents résultat scolaires "j'aime le collège et le travail parce que ça me permet d'échapper à mon père" est édifiante.
2- l'isolement forcé dans lequel elle est tenue par son père, et l'interdiction de toute communication avec vous ou vos proches est contraire au bien de l'enfant. Cependant, comme cet isolement n'a aucunement diminué sa détermination à vous rejoindre, ceci devient une preuve édifiante de sa volonté et de sa maturité.

Le tribunal pour enfant, que vous avez saisi, a maintenant des faits objectifs, pour déterminer quel est l'intérêt de l'enfant. Compte tenu de cette situation précise, personne ne peut ignorer qu'il y aurait un risque sérieux à priver l'enfant de l'espoir de vous rejoindre.
Nous pensons donc qu'à la faveur de ces considérations, vous pouvez avoir confiance en la justice et envisager l'avenir avec plus de sérénité.
avatar
JEN

Messages : 90
Date d'inscription : 25/04/2008
Age : 70
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exil douloureux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum