PRESENTATION DU COLLOQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PRESENTATION DU COLLOQUE

Message  secrétariat le Sam 17 Jan - 18:19

Pourquoi ce colloque sur la transmission intergénérationnelle ?

Pour mieux vivre ensemble


Pendant toute son existence, l’individu est en situation de transmettre, ce qu’il fait de façon plus ou moins consciente.

Mais lorsque l’on avance en âge, que l’on devient grand parent, que la retraite professionnelle s’annonce, ou qu’elle est déjà là, la notion de transmission prend une acuité toute particulière. Quelque chose d’important, de vital, se joue à ce moment là, pour l’individu lui-même, mais aussi dans la place qu’il occupe dans l’univers professionnel, dans la famille, dans la cité.

Le vécu du temps se modifie profondément, à la fois celui du temps quotidien, que la retraite re-rend disponible… et auquel le rôle de grand parent donne un autre but. Et celui du temps long, de la durée de la vie humaine… et de sa fin qui se rapproche inexorablement.

La dimension intergénérationnelle de la transmission s’impose alors comme une évidence.
Et ce caractère intergénérationnel s’accentue au fur et à mesure de l’avancé en âge.

Selon sa personnalité, sa façon de considérer la vie et autrui, ce que l’on veut ou peut transmettre varie. On œuvre plus ou moins dans tel domaine ou tel autre pour transmettre des connaissances, des savoir-faire, des valeurs morales, culturelles ou affectives.

L’Ecole des Grands Parents Européens, dans ses activités d’écoute et d’échange intergénérationnel, est déjà le témoin de l’importance de ces préoccupations pour les grands parents, et d’une façon plus général pour tous les seniors et pour ceux qui se soucient de leur place dans la société, et de notre bien vivre ensemble.

L’EGPE a donc décidé de se pencher sur ce sujet pour en étudier et approfondir toutes les dimensions, au cours d’un colloque sur le thème de la transmission intergénérationnelle.

En prélude à ce colloque, l’EGPE se livre à un travail de récapitulation de sa riche expérience du sujet acquise à l’écoute de centaines de grands parents. Ce travail sera complété par un sondage qui mesurera plus largement l’état de l’opinion sur le sujet.

Le colloque abordera d’abord la question des ressorts de la transmission. Qu’est-ce qui sous-tend le désir, la volonté, la pratique de la transmission intergénérationnelle? Pourquoi ce sujet est-il si important en particulier pour les seniors. Et ne l’est-il que pour eux ?

Puis il posera la question du rôle de la transmission intergénérationnelle dans le bien vivre ensemble, en abordant les différents univers où la transmission intergénérationnelle se fait… ou peut se faire.
Dans la famille bien sur. Mais aussi dans le monde professionnel, où l’on redoute de plus en plus de perdre l’expérience des seniors, des bientôt retraités, et où se multiplient les exemples d’action visant à la transmission entre les bientôt partants et les jeunes moins expérimentés.
Egalement dans la cité : la transmission intergénérationnelle contribue-t-elle au mieux vivre ensemble ? Comment et pourquoi ?

Il s’interrogera ensuite sur ce que devient la transmission intergénérationnelle lorsque l’on a quitté la vie active, que l’on avance vers le « deuxième âge de la retraite ». Quel rôle joue-t-elle dans le maintien du lien social avec les plus âgés ? Peut-on dire qu’elle est un témoignage de leur utilité sociale, de leur contribution au bien vivre en famille, dans la cité, et peut-être même encore dans l’univers professionnel ?

Une large part sera faite aussi à des présentations de réalisations remarquables dans les différents domaines abordés.

Avec le soutien que lui apporte la Mairie de Paris dans cette entreprise, l’EGPE souhaite en organisant ce colloque renforcer la prise de conscience naissante de la dynamique que constitue la transmission intergénérationnelle pour le mieux vivre ensemble.
Elle souhaite pouvoir aider à améliorer la connaissance des ressorts, des mécanismes de cette transmission, à en retrouver les bénéfices et à faire connaitre les réalisations existantes qui ont une valeur exemplaire.


PUBLICS CONCERNES

Les grands acteurs du marché des seniors.
Pouvoirs publics, collectivités territoriales, élus, milieu associatif, caisses de retraite, organismes officiels de sécurité et de prévention sociales, organismes/associations concernées du secteur social, départements concernés des banques, d’institutions financières, départements relations humaines des grandes entreprises.
La presse
Les rubriques société/vie moderne de la presse d’information générale, la presse féminine et familiale, la presse seniors, la presse municipale, la presse associative.
Internet.
Le grand public concerné
Les seniors, et parmi eux plus spécifiquement les grands-parents, les retraités ou proches de la cessation d’activité professionnelle.
Lieux et dates
Le colloque se tiendra dans la salle de conférence et les salles annexes de la Mairie de Paris, [color=darkred]les jeudi 19 et vendredi 20 novembre 2009

secrétariat

Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelques réflexions sur la transmission intergénération

Message  Jacques le Mer 21 Jan - 17:05

Résumé :
Colloque sur le rôle des seniors dans la transmission intergénération des connaissances, des valeurs morales, culturelles ou affectives. Ses modalités dans la famille, le monde professionnel et la cité pour mieux vivre ensemble.

Pourquoi un colloque EGPE sur la transmission intergénération ?

La transmission entre les générations des usages, des valeurs morales et des diverses connaissances a subi, en un demi-siècle, des bouleversements sans précédent dans notre histoire. Encore actifs ou retraités, les seniors y ont largement participé. constituent une classe d’âge émergente, intermédiaire entre l’adulte et le 3e âge. Elle est remarquable par son importance inattendue (numérique, économique, politique), mais aussi par ses spécificités. Les seniors sont largement disponibles, en bonne santé, ils possèdent des compétences ou pour le moins une appréciable expérience de la vie qu’ils souhaiteraient mettre davantage au service de leur famille, de leur entreprises ou de leur cité.
dans l’environnement familial, les seniors trouvent une utilité : affective voire économique indéniable, surtout envers les plus jeunes ou les adolescents (sous réserve qu’ils maîtrisent les même mode de transmission qu’eux).
En revanche, dans le monde professionnel, la situation est plus problématique car on leur demande simultanément de travailler plus longtemps (bientôt jusqu'à 70 ans), sans rien prévoir pour leur garantir un travail mieux adapté à leur âge et à leurs aspirations.
Dans la cité, c’est surtout par le biais du monde associatif que les seniors pourraient être plus utiles à la collectivité, tout en trouvant des activités gratifiantes. Cependant, le phénomène senior est encore trop récent pour que des organisations susceptibles de mieux canaliser les bonnes volontés se mettent en place afin d’offrir à cette population les opportunités lui permettant de devenir un vecteur utile pour parfaire le lien social ou culturel au bénéfice des autres générations, en amont et en aval.
Observateur privilégié de cette évolution, l’EGPE souhaite apporter au débat étant une « valeur ajoutée » humaniste et envisager les nouveaux rôles que peuvent assumer les seniors en matière de transmission, en coopération avec les acteurs économiques, politiques et culturels soucieux de trouver des solutions pour favoriser les conditions de la mixité sociale et d’un « mieux-vivre » entre les générations tant dans la famille, le monde professionnel que dans la cité.

1- La cellule familiale : creuset privilégié de la transmission intergénération. Rôle des grands-parents.

La cellule familiale connaît actuellement des bouleversements considérables : divorces, familles monoparentales ou recomposées, démission de certains parents, problème de l’autorité paternelle, montée de l’individualisme, etc. qui perturbent les conditions de transmission traditionnelles. Pourtant les familles constituent la communauté affective la plus propice à l’épanouissement des enfants et à la transmission de valeurs morales compatibles avec la vie de la cité.
En la période actuelle de mutation, de difficultés et de défaillances familiales, la pratique de « l’écoute aux familles » donne à l’EGPE une vision réaliste des conséquences sur la transmission aux enfants des modèles de comportements sociaux.
Les grands-parents, parce qu’ils constituent un pole de stabilité dans la famille peuvent apporter une aide matérielle, affective et culturelle à leurs enfants et petits-enfants contribuant efficacement à parfaire la transmission intergénération.

2- La transmission des valeurs morales, culturelles et religieuses : la rupture des modes traditionnels.

Les progrès des connaissances scientifiques et techniques, associés à l’émergence de nouvelles classes sociales de citoyens libres, ont fait naître une culture laïque transformant de manière radicale et permanente la société et la culture, avec de nouvelles règles (démocratie, laïcité, droits de l’homme et du citoyen, égalité des chances, nouvelle vision d’un monde élargi, humanisme…).
Les modes de transmission ont de plus été démultipliés non seulement par la généralisation de l’enseignement, l’implication des citoyens à la vie publique mais aussi par l’avènement de nouveaux mode de communication. La multiplication des médias est spectaculaire : presses diverses, radio, cinéma, TV, DVD et aujourd’hui : internet, mails, téléenseignement, terminaux, podcast… La simplicité et la puissance des modes de transmission disponibles nous obligent à repenser radicalement nos modes d’acquisition des usages, des connaissances, mais aussi des valeurs morales qui conditionnent notre civilisation.


3- Les nouveaux modes d’échanges affectifs et culturels entre générations : montrer, raconter, utilisation du multimédia.

Si on a beaucoup réfléchi sur les relations entre parents et enfants, qui sont primordiales pour la transmission du savoir et des valeurs morales, on s’est, en revanche peu intéressé à celles entre les grands-parents et les petits-enfants. Ce désintéressement est dû aux raisons suivantes :
• Cette relation est plutôt riche et gratifiante (on ne parle pas des trains qui arrivent à l’heure).
• Les grands-parents étaient antérieurement rares car disparaissant plus tôt.
• Il y avait souvent un décalage culturel que l’indistinction de la «barrière des âges » tend à effacer.
L’émergence d’une population nombreuse et dynamique de récents grands-parents crée un nouveau courant d’échanges culturels avec leurs petits-enfants. L’engouement « nostalgique » pour la généalogie, l’initiation à internet d’un nombre considérable de seniors, l’intérêt des jeunes pour ce qui s’est passé « avant » en sont des indices certains.
Enfin, en plus des modes de transmission classiques de la communication verbale directe (au cours d’activités communes, histoires racontées aux plus petits), les grands-parents s’approprient désormais de nouveaux modes multimédia comme le mail, la visio conférence, internet ou le DVD. L’EGPE qui avait depuis longtemps un atelier « d’écriture », a créé en 2008 un atelier « DVD de biographie familiale » destiné aux personnes n’ayant ni savoir technique, ni moyens financiers, en utilisant une méthode inédite. Cette initiative, couplée à un site web et un forum de dialogue, illustre de manière exemplaire la valorisation du transfert culturel et affectif entre générations.


La transmission dans le monde professionnel


4- Les nouveaux modes de transmission des connaissances, de l’école aux TIC

Si l’école reste le vecteur principal de transmission des connaissances basiques, elle est désormais complétée et parfois concurrencée par d’autres modes liés aux techniques numériques.
Pour les plus jeunes, ce sont : la TV et les DVD et, dès qu’ils savent s’en servir : l’ordinateur, les jeux vidéo et surtout internet. L’impact de ces technologies sur l’apprentissage est considérable, avec des effets positifs (ouverture d’esprit, grande facilité pour mobiliser des connaissances innombrables, démocratisation du savoir…), mais aussi des aspects négatifs (fascination excessive pour le monde virtuel, paresse pour la lecture traditionnelle, manque de sommeil, facilité du copier-coller…).
Le passage de la génération de l’écrit à celle « multimédia » de nos enfants s’effectue sans transition. Il peut être problématique, non seulement parce qu’il génère la rupture des modes d’apprentissage, des inégalités (fracture numérique), mais surtout à cause d’effets pervers que nous avons encore du mal à évaluer, tant au niveau de l’individu, qu’à celui de la famille ou de la société.
Les grands-parents peuvent entretenir d’autres modèles de transmissions fondés sur l’oral, le souvenir, ou l’exemple.

5- L’entreprise : transmission et actualisation permanente des savoirs professionnels face aux mutations techniques et économiques.

Sur un marché concurrentiel, l’efficacité commerciale, technique et financière conditionne l’existence des entreprises. Cette efficacité est largement dépendante du facteur humain. La qualité du management et la compétence des employés, à tous les niveaux de la hiérarchie, sont indispensables. Or, un univers qui subit de rapides mutations technologiques et sociales implique que l’entreprise exploite au mieux son capital humain, en favorisant la transmission et l’actualisation des savoirs techniques, la capacité de travailler en réseaux, la motivation de tous au succès de l’entreprise.
On peut regretter que beaucoup d’entreprises privilégiant la profitabilité financière à court terme, négligent ces préoccupations qui impliquent un investissement humain. Si l’innovation reste souvent primordiale (technologique, marketing, relations humaines…) celle-ci procède autant de la maîtrise des connaissances que d’un état d’esprit lié à la culture d’entreprise qui favorise la promotion personnelle, l’émulation, l’initiative, le travail d’équipe.
L’augmentation prévisible de la durée du travail jusqu’à 70 ans implique également de repenser l’emploi des seniors (travail moins pénible, temps partiel, tutorat des jeunes, équipes pluri-âge, réemploi dans d’autres activités sociales ou éducatives…). Mais elle implique aussi une délicate transmission des fonctions, des responsabilités et même de la rémunération du travail entre les 3 générations pouvant cohabiter dans les entreprises et les administrations. Pas plus le patronat que les syndicats n’ont encore pu aborder de manière réaliste ces enjeux indispensables à la paix sociale, à la prospérité des entreprises, et à la non frustration tant des jeunes que des seniors en fin de carrière ou poussés à la retraite..

La transmission dans la cité


6- L’émergence d’une population intermédiaire : les seniors.

L’augmentation considérable de la durée de vie génère, pour la première fois dans notre histoire, l’émergence d’une population nouvelle, qualifiée de « seniors », intermédiaire entre celle des adultes et le « 3e âge ».
Qu’elle soit en activité ou en retraite, elle dispose de moyens financiers décents, d’expériences multiples et d’une appréciable autonomie (plus de contraintes professionnelles, plus d’enfants à charge…). Cette population peut être vue négativement (vieillissement, problèmes du financement des retraites, d’augmentation des charges de santé, désoeuvrement) mais aussi positivement (capacité à jouir de l’existence, liberté d’action, contribution à des relations sociales plus harmonieuses et solidaires dans la famille avec enfants et petits-enfants, ou dans la collectivité).
Que faire de ce quart de siècle supplémentaire de vie qui nous est offert ? Comment la population des seniors peut-elle trouver de nouveaux centres d’intérêt altruistes? Quels rôles nouveaux, les grands-parents peuvent-t-ils jouer dans la transmission du patrimoine culturel et familial ?


7- Le rôle de la cité : l’apprentissage des valeurs civiques, « droits et devoirs » de l’homme et du citoyen.

La cité a toujours joué un rôle important dans la transmission et l’expression des valeurs civiques. Cependant ; ce rôle ne peut être assumé s’il y a défaillance de la famille ou de l’école, lorsque celles-ci n’ont pas apporté aux jeunes les fondements des valeurs morales indispensables pour se comporter en harmonie avec la société.
La cité reste un lieu de rencontre privilégié de la démocratie puisqu’elle garantit l’enseignement public, l’expression politique (locale et nationale), ainsi que tous les services municipaux qui permettent une vie collective.
Tant par les professionnels qu’elle emploie que par les bénévoles qu’elle motive, la ville peut favoriser de nombreuses actions qui renforcent le lien communautaire ou corrigent les défaillances sociales . Ces actions : formation, culturel, loisirs, sports ou solidarité, participent à la transmission des valeurs civiques qui permettent aux citoyens de mieux vivre ensemble grâce à la mixité sociale, et de relever les défis du XXIe siècle.
Elles requièrent, de la part des municipalités, et de l’état, un accompagnement plus volontaire pour que les associations soient encouragées à jouer un rôle de relais avec les citoyens, en particulier les plus jeunes et les plus âgés.

8- Le monde associatif : une solution en quête de problèmes à résoudre pour l’épanouissement personnel et l’harmonie collective.

Le tissu associatif constitue une structure intermédiaire entre les individus et la collectivité. S’il est organisé et motivé pour jouer un rôle en matière de transmission, il peut être exemplaire, tant vers le grand public que vers les futures élites du pays issues de tous milieux sociaux.
Les associations encadrées par les municipalités sont des atouts importants pour favoriser une politique imaginative de la ville : animation culturelle, intégration des minorités, participation des citoyens, assistance scolaire, médiation, assistance aux familles...
Par leur diversité, les associations touchent toutes les catégories sociales, tous les aspects de la vie culturelle, professionnelle ou religieuse. Elles sont des relais faciles à activer pour la transmission aux citoyens des services offerts par la ville. Elles peuvent aussi être mobilisées pour des actions spécifiques dans leur sphère d’influence car elles sont capables de rassembler à moindre coût humain et financier, des compétences, et des bénévoles, en particulier dans la population des nouveaux seniors.

Jacques

Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

belle initiative, mais...

Message  XL le Dim 22 Fév - 18:17

Votre colloque est une belle initiative, mais...
- quelle votre légitimité pour l'organiser ? Est-ce que les grands parents sont encore dans le coup?
- quelles sont vos compétences dans le domaine ?
- qui va s'en occuper à l'EGPE ?
- est-ce que des contributeurs peuvent s'y associer, et dans ce cas à qui doivent-ils s'adresser ?

Merci pour votre réponse.

XL
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRESENTATION DU COLLOQUE

Message  secrétariat le Sam 28 Fév - 20:02

- quelle votre légitimité pour l'organiser ? Est-ce que les grands parents sont encore dans le coup?
En tant que grands-parents, nous avons pu observer sur 3 ou 4 générations comme s'est effectuée la transmission, avec ses bienfaits et ses lacunes, et surtout la manière dont le progrès technique et les évolutions sociales l'ont considérablement affecté.

- quelles sont vos compétences dans le domaine ?
L'EGPE regroupe des séniors venant d'horizons professionnels et culturels très divers. Certains d'entre-nous ont des compétences dans le domaine de la psychologie, de la famille, de la politique, de l'entreprise, etc.

- qui va s'en occuper à l'EGPE ?
Nous avons réuni depuis le mois de septembre 2008 une équipe d'une dizaine de personne qui se partagent le travail en fonction de leurs compétences. Cette équipe met au point le contenu du colloque, et retient des conférenciers tant à l'intérieur de l'association que parmi les personnes réputées pour leur profondeur de vue et leur charisme.

- est-ce que des contributeurs peuvent s'y associer, et dans ce cas à qui doivent-ils s'adresser ?
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! Vous pouvez nous contacter par le mail de l'association : egpe@wanadoo.fr
A bientôt

secrétariat

Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Où en êtes-vous ?

Message  Moha le Dim 5 Avr - 13:06

Avez vous fait votre programme ?
Quand allez-vous le publier ?
Quel sont vos partenaires ?
Merci de répondre à ces questions qui me permettront de savoir si je peux relayer votre information.

Moha
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRESENTATION DU COLLOQUE

Message  secrétariat le Mer 15 Avr - 13:22

Notre programme est fait pour les séances pleinières, il sera publié avec notre lettre électronique de Juin.

Ceux qui sont intéressés peuvent demander par mail à la recevoir :
egpe@wanadoo.fr

Nous avons aussi une salle dans laquelle nous recevons toutes les associations ou entreprises ayant à communiquer sur des services ou des produits liés au domaine de la transmission intergénération. Notre président Yves Boutonnat se tient à votre disposition pour en débattre avec tous ceux qui pourraient être intéressés.

secrétariat

Messages : 27
Date d'inscription : 22/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La transmission inter génération pour mieux vivre

Message  MG le Jeu 14 Mai - 16:33

Un colloque sur la transmission inter génération pour mieux vivre ensemble semble judicieux à une époque on l'on constate que l'humain est un manipulateur naïf qui manque singulièrement de sagesse.

Le débat démocratique et la réflexion humaniste sont une nécessité pour contrer les effets pervers de la science, de la technologie, de la finance et de la politique en n'en favoriser que les aspects indéniablement bénéfiques.

La grande question est : de quoi avons-nous vraiment besoin pour mieux vivre ensemble ?

Le véritable progrès humain ne serait-il pas plutôt éthique que technique, organisationnel ou productiviste ? En une mot, le seul avenir de l'humain n'est-il pas l'homme ?

MG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRESENTATION DU COLLOQUE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum